top of page
  • Photo du rédacteurAlexandra Hamon

Changement, 5 systèmes et conscience



Nous percevons, vivons nos vies par 5 grands systèmes de notre constitution.

On pourrait appeler ça les programmes par défaut de l’humain.

Un peu comme lorsque vous achetez un ordinateur qui contient déjà mail, Agenda, Navigateur et un espace de stockage plus ou moins limité

Ils sont les premiers moteurs qui s'enclenchent ou résistent au changement.


Ces 5 systèmes enregistrent, agissent, consciemment un peu et inconsciemment beaucoup.


Ils sont :

1. Le système Valeur (émotions)

2. Le système Mémoire

3. Le système Attention

4. Le système Perceptif

5. Le système Moteur


Chacun d’eux ont des intentions spécifiques et par conséquent ne prêtent donc pas attention à la même chose. Ils sont cependant continuellement sous influence les uns des autres.


Et une chose fondamentale les relie :

Nous maintenir et garantir notre Vie-Survie.


Le pack Vie-Survie recherchera toujours :

1. la sécurité physique et psychologique

2. le sentiment d’appartenance et de reconnaissance au sein d’un groupe

3. à Avoir du plaisir

4. à Donner du sens


Ces 4 points essentiels sont pris en charge par nos 5 cerveaux :

1. le cerveau reptilien (système nerveux autonome)

2. le cerveau limbique (émotions – Plaisir/déplaisir)

3. le Néocortex (analyse/théorie/imagination)

4. Le cerveau invisible, qui pour moi est celui du coeur et qui dépasse le champ des émotions

5. Le cerveau du ventre au sujet duquel on a découvert et admis il n’y a pas si longtemps, qu’il contient plus de 100 millions de neurones qui modifient nos états d’esprits.


Il est bon de savoir qu’il y a bien plus d’informations qui remonte du corps au cerveau que d’informations qui descendent du cerveau au corps.


Et parce que la survie prévaudra toujours sur le reste, on élabore tout au long de notre vie des stratégies d’adaptation qui parfois-souvent ne sont pas en cohérence avec l’entier de qui nous sommes.

Ex : On va devenir accro à la caféine plutôt que de chercher à améliorer la qualité/quantité de notre sommeil.

ou

On va chercher à combler un vide- fuir ses peurs en multipliant les activités à l’excès ou en s’abrutissant devant des écrans.


Et la liste est longue…


Eh oui ! Nos 5 cerveaux ne parlent pas le même langage et ne vont pas tous à la même vitesse.


Mais cadeau du vivant, nous avons une conscience à l’intérieur mais aussi à l’extérieur de nous.


C’est cette conscience qui nous permet d’apprendre le vocable de nos différents niveaux et de créer peu à peu et par la répétition un langage uni-vers-ailes.


Mais qu’est-ce que la conscience ? Peut-on la localiser ? L’attraper ?

Pour nous, humains, la base de la conscience est tout d’abord la Présence.


Une attention donnée volontairement, sans attentes ni peurs de louper quelque chose.

Et si attentes et peurs il y a, rester présent avec.

Faire le choix de s’accompagner dans nos terrains boueux ou desséchés.


Avec patience et bienveillance.


La conscience est lumière mais ne choisit pas de prendre en son sein uniquement nos parts colorées.

Elle prend tout. Les brouillons, les ratés, les déchirures, les froissés.


Tout. Absolument TOUT.



Quelle est l’adresse de la conscience ?

Partout et nulle part.


Là où on pose notre regard (presque toujours équipée d’une paire de lunette…)

Là où l’on sent, entend quelque chose (presque toujours avec des filtres…)

Là où l’on ressent (presque toujours avec des souvenirs…)

En chacun de nous, se trouve le palais de sa conscience.

Et parce que le libre arbitre est, c’est à nous de faire le choix de s’y rendre.

En y allant souvent, elle grandie, se fortifie, et nous n’avons plus besoin de la chercher dans les coins et recoins.


Peut-onl’attraper ?

La conscience bouge et se transforme tout le temps.


Elle n’est donc ni localisable, ni enfermable !

C’est une carte en constante Elovution qui par nous, avec nous, agrandit son territoire par la mise en lumière de nos zones inconscientes.

Ces terres mal ou inconnues recèlent des matières (ressources) premières très précieuses.

Elles contiennent beaucoup d’énergies, de clefs et de co-naissances.


Cet inconscient s’apprivoise pas à pas en mettant notre conscience à son service, par l’intermédiaire de nos 5 systèmes.


Comment piloter nos 5 systèmes en conscience ?

Comme vous l’aurez compris plus haut, toutes les manettes ne se trouvent pas dans notre mental (néocortex).


Vouloir à tout prix garder le contrôle de l’appareil grippe le moteur et nous empêche de découvrir bien des paysages.


Partir en totale roues libres peut aussi être nébuleux et dangereux…


Alors prenons exemple sur l’inventivité du vivant et utilisons notre créativité !

C’est une perle que nous avons tous en nous, un égrégore infini auquel nous avons tous accès.


Le mouvement dansé, le dessin, le collage, l’écriture intuitive… et autres pratiques vont tous activer nos 5 systèmes par des chemins inhabituels et souvent incompréhensibles pour notre mental.


L’inconscient ne se sent pas sous pression et il peut offrir à la conscience bienveillante ce qu’il est prêt à mettre en lumière.


La conscience quant à elle, est toute présente.

Lorsque discrètement les pelotes de l’ombre* apparaissent, elle a le pouvoir d’en tirer délicatement les fils.


*Ombre ne signifie pas mauvais, juste pas vu ou mal vu…


Bien sûr on ne tire pas d’un coup sec avec l’intention de tout dérouler d’un coup, d’un seul !

Sinon on risque de faire craquer le fil (et voilà ma pelote perdue !) et/ou de faire des noeuds et de s’emmêler les pinceaux.


Avec la créativité comme mode de pilotage, il y a aussi la nature, la sensorialité et l’intuition.


Ces derniers sont très liés aux 4ème et 5ème cerveau.

Ce que j’appelle l’Âme-Agit.

C’est un espace qui pourrait ressembler à de la roue libre mais qui n’en est pas vraiment.


Ici on dépose une intention puis on relâche la tension et on garde l’un.

On se laisse Être en Présence, en Conscience…



Se nourrir au fils des sentiers dévoilés par les découvertes du chemin et de l’expérience.

Écouter et faire confiance à son cerveau invisible.

Laisser bouger la matière à son rythme et se laisser ensemencer.



©Alexandra Hamon, mai 2023 / alexandrahamon.com

AlkimiyaMotion

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page